Définir des règles de déconnexion au sein de l’organisation

L’enjeu

L’enjeu est de permettre à chacune et à chacun de contribuer à une meilleure Qualité de Vie au Travail (QVT). Le numérique, par son omniprésence et sa capacité à augmenter la porosité entre vie privée et vie professionnelle, nuit à la fois à la vie privée et à la vie professionnelle. Ainsi, faciliter les temps de déconnexion peut permettre de regagner un certain équilibre

Des bonnes pratiques

  • Définir une règle incitant chacune et chacun à ne consulter sa messagerie que quelques fois par jour. Nombre à définir au sein de l’organisation. Cette règle obligera à repenser les modes de communication au sein de l’organisation permettant ainsi de repenser les niveaux d’urgence et anticiper les demandes.
  • Couper tout envoi et réception d’e-mails durant le weekend. Les réceptions d’e-mails bloquées ne peuvent concerner que la sphère interne à l’entreprise.
  • Couper les envois et réception d’e-mails à partir d’une certaine heure de la journée et réactiver à partir d’une certaine heure. Les réceptions d’e-mails bloquées ne peuvent concerner que la sphère interne à l’entreprise.
  • Couper les envois et réception d’e-mails pour toute personne en congés.
  • Autoriser la réception d’e-mails sur les téléphones mais y bannir les notifications e-mails.
  • Bannir les notifications de messages de messagerie instantanée professionnelle de type Slack, Teams, etc. sur les ordinateurs et téléphones professionnels.
  • Limiter voire supprimer les notifications de ces outils sur les ordinateurs de bureau.

Agir dans un contexte de télétravail accru

Dans un contexte de télétravail accru, ces règles sont d’autant plus importantes pour, d’une part, limiter l’intrusion du travail dans la sphère privée, d’autre part, permettre à chaque collaboratrice et collaborateur de l’organisation de mieux se concentrer sur ses tâches à effectuer et retrouver de la sérénité dans son action.

Les autres principes en lien avec le champs d'action : Agir pour favoriser une meilleure qualité de vie au travail grâce à un rapport au numérique repensé